ANTONIO ASIS – Argentine, 1932- Paris, 2019

Antonio Asis effectue ses études à l’École Nationale des Beaux-Arts de Buenos Aires dans laquelle le jeune étudiant se démarque en gagnant de nombreux prix.

De 1950 à 1960 un groupe de jeunes artistes latino-américains, dont Asis, décident de s’installer à Paris. Asis est, avec Jesús Rafael Soto, l’un des premiers artistes de ce groupe à être accueilli dans la mythique galerie Denise René, ils seront rejoints postérieurement par Julio Le Parc, Luis Tomasello, Horacio García Rosi, Narciso Debourg, Carlos Cruz-Diez et Darío Pérez-Flores. Cette décision change définitivement le cours de sa carrière.

Grand admirateur de l’œuvre de Mondrian, il consacre son travail à l’abstraction géométrique en faisant de l’équilibre, de l’harmonie des couleurs et des formes son objectif principal. L’artiste se consacre essentiellement au mouvement optique, sa recherche plastique rétinienne se rapproche grandement de celle de ses contemporains Julio Le Parc, Luis Tomasello, Horacio García Rosi, Narciso Debourg, Carlos Cruz-Diez et Darío Pérez-Flores. C’est grâce au déplacement du spectateur devant l’œuvre que les couleurs et les formes géométriques se révèlent, les carrés, les cercles, les rectangles se décomposent et se recomposent devant nos yeux, rendant alors le spectateur acteur de l’œuvre.

La poésie de son travail ne cherche pas à activer notre imagination mais bien nos facultés visuelles. Face à une œuvre d’Asis, le simple fait de regarder est une expérience en soi.