JAILDO MARINHO – Brésil, né en 1970

Il étudie le traitement de la pierre dans son pays natal, le Brésil. Son œuvre se construit autour du principe formel du constructivisme et de la réalisation de formes pures grâce à la géométrie dont la tri-dimension se manifeste par la superposition de couleurs et en s’intéressant à la notion fondamentale du vide pour créer un espace pictural cohérent.

Cela semble de prime abord paradoxal pour un artiste dont le matériau de prédilection est le marbre, traditionnellement associé à l’idée de masse et de poids. Mais c’est précisément le pari audacieux que se lance Jaildo Marinho, dont les sculptures, défient les lois de la gravité.

C’est par l’assemblage des formes que l’artiste récuse le volume et l’inertie de la masse : avec une habilité qui semble tenir de l’ordre du miracle, des structures cylindriques, carrées, se dressent à l’oblique dans l’espace ; elles se rattachent au socle par un seul point de contact, qui d’ailleurs en assure la mobilité.

Il devient professeur de sculpture et de fonderie d’art de la ville de Paris en 1999. En 2004 il participe à la création du musée MADI à Sobral au Brésil. En 2017 une de ses installations « Cristalização » est présentée au Musée d’art moderne de Rio de Janeiro au Brésil.

Il vit et travaille actuellement à Paris.