Valeria Nascimento – Brésil, née en 1962

Elle passe son enfance dans une ferme de son pays natal, cultivant une affection et une fascination pour les formes naturelles qui inspirent sa céramique. Elle est très tôt influencée par la nature et la porcelaine, dont la finesse lui fait élaborer des créations qui défient la pesanteur.
Chaque pièce est fabriquée à partir de dizaines ou de centaines de formes en céramique faites à la main, qui sont combinées pour former de petites ou grandes œuvres et des installations monumentales conçues pour des lieux publics, couvrant des murs et prenant des mois à assembler.

En tant que brésilienne, voir la destruction de la Forêt amazonienne a eu un impact profond et retentissant sur son travail. Cette déforestation dévastatrice, associée à la détérioration de la santé de nos récifs coralliens, a formé la graine qui a inspiré la création de « Scorched ». L’intention de l’œuvre était de créer une pièce avec des matériaux opposés, bois et porcelaine, qui engagent un dialogue où les formes de porcelaine représentent la destruction des récifs coralliens naturels et où le chêne carbonisé nous rappelle la déforestation.
Son travail a été commandé par de nombreux designers d’intérieur et on peut l’apprécier dans les boutiques de marques de luxe telles que les magasins Chanel, Wedgewood, Tiffany & Co à Canary Wharf à Londres et à Montréal ; mais aussi dans le cadre d’expositions dans des institutions muséales telles que V&A Museum de Londres, la Somerset House ou le Museu Histórico Nacional de Río de Janeiro, Brésil.
Elle vit et travaille actuellement à Londres.